Si vous prévoyez de vous expatrier aux États-Unis avec un VISA E2, vous envisagez de devenir (ou de continuer à être) un entrepreneur. C’est pourquoi nous pensons que l’article de Dan Bricklin, pourrait être une bonne source d’inspiration.

dan bricklin

Son invention la plus célèbre, le feuille de calcul pour ordinateur, a changé le cours des affaires, mais pour cet entrepreneur, ça ce n’était pas quelque chose de compliqué. Il a fait simplement ce que lui venait naturellement.

Chaque entrepreneur ou aspirant entrepreneur doit réciter les truismes de l’entreprise:

  • Se sentir à l’aise avec le risque,
  • Embaucher les meilleures personnes
  • Faire ce qu’on aime
  • et ne pas le faire pour l’argent uniquement.

Néanmoins, La route vers le succès n’est pas facile et est très souvent semée d’embuches. Personne ne le sait mieux que Dan Bricklin, créateur de VisiCalc, la première feuille de calcul électronique, qui ci-dessous résume trois important concepts:

En plus des habituels caractéristiques demandées à qui veux créer une entreprise – formation solide, talent et bon timing – Bricklin suggère que les entrepreneurs ont besoin de quelques trucs supplémentaires dans leurs sacs pour prospérer pendant les hauts et les bas inévitables.

success puzzle

Tout d’abord, les entrepreneurs doivent comprendre la valeur qu’ils apportent à leurs efforts. Ils doivent connaître leurs limites, à la fois en ce qui concerne l’évaluation de leur penchant pour le risque et le sacrifice personnel et en reconnaissant quand leurs ambitions dépassent leurs compétences.

Ils peuvent, par exemple, avoir besoin d’autres pour intervenir lorsque leurs propres talents ne correspondent pas aux besoins actuels de leurs entreprises.

Deuxièmement, les entrepreneurs ne devraient pas attendre pour commencer. Ou, s’ils attendent, ils devraient comprendre que, avec le temps, ils pourraient devenir moins disposés à sacrifier leur niveau de vie pour leurs entreprises.

Troisièmement, les entrepreneurs doivent reconnaître qu’ils ne sont pas leurs entreprises. Ils doivent se rappeler que les échecs de leurs entreprises ne les rendent pas horribles. De même, le succès de leurs entreprises ne les rend pas des génies ou surhumains.

En effet, la formation, le talent et le bon timing sont essentiels, mais les entrepreneurs doivent également avoir une véritable passion pour ce qu’ils font, et ils doivent avoir l’humilité de savoir quand ils ont besoin d’aide.

Beaucoup d’entrepreneurs d’aujourd’hui, dit Bricklin, ont payé le prix pour leur arrogance. D’autres peuvent apprendre de leurs erreurs.

Source: Dan Briclkin – Harvard Business Review 2001