camionExpatriation : C’est décidé, on part !

Ca y est, l’étape la plus décisive et peut être la plus dure a prendre est prise. Vous êtes prêts pour l’expatriation, mais comment s’organiser au mieux sans rien oublier ?

Notre Check-list Expatriation non exhaustif à suivre sans modération: Les points les plus importants à prendre en considération au plus tôt :

En premier, votre habitation, si vous êtes locataire, c’est assez simple à gérer. Respecter simplement la durée de votre préavis, généralement de trois mois voir un mois si vous usez de l’option déplacement géographique, afin de récupérer votre caution, vous en aurez besoin ! Si vous êtes propriétaire, tout dépend de votre choix ou non (mais surtout de vos moyens financiers) de conserver votre bien. Dans l’hypothèse d’une conservation de votre bien et de sa mise en location, soit pour couvrir vos mensualités de crédit restant, soit pour vous assurer un revenu complémentaire, Il faudra par exemple prendre contact avec une agence immobilière afin d’en assurer la gestion locative ( le cout de gestion est généralement inférieur a 10% du montant du loyer). Et peut être prévoir quelques aménagements ou réfections avant sa location. Pensez également à souscrire une assurance « Propriétaire non occupant » non onéreuse et qui peut se révéler très utile. Dans le cas d’une vente, comptez 12 à 24 mois suivant votre situation géographique, les ventes sont plus rapides à Paris et région parisienne qu’en province. Gardez à l’esprit que votre date de départ pour les USA est difficile à fixer à l’avance, une simple saturation des services de l’Ambassade Américaine peut vous décaler de plusieurs semaines. Il faut donc prévoir un plan B afin d’assurer un toit pour votre famille. Si vous possédez beaucoup de mobilier, compte tenu du coup de transport pour les USA, conservez ce qui a le plus de valeur à vos yeux et mettez en vente le reste sur des sites comme « le bon coin » par exemple. Ce n’est pas toujours très rapide, donc anticipez !  Vous en tirerez peut être le tiers de votre prix d’achat mais au final l’opération sera plus rentable de racheter ici aux USA plutôt que de tout transporter. Pour la Californie ou la Floride, a l’exception de vos tee-shirts, vous pouvez tout vendre ou donner à des organisations charitables, ils ne vous serviront a rien, ici c’est flip flap, short et tee-shirt 80% du temps ! L’organisation de votre déménagement peut se faire de plusieurs façons, soit vous payez pour un container dont la taille sera estimée par le représentant d’une compagnie de déménagement, consultez en plusieurs afin de les mettre en concurrence, et dans ce cas vous aurez un volume maximum a respecter. 50 a 60 m3 maximum selon les containers, c’est approximativement le volume nécessaire pour une maison de 5 pièces, soit vous payez pour du groupage. La première option est la plus onéreuse mais la plus rapide, environ 5 semaines, sauf contrôle inopiné des douanes au port d’arrivée. La seconde, le groupage, est moins onéreuse, vous ne payez que pour votre part d’occupation dans un container qui est partagé par plusieurs clients. C’est également moins rapide puisque le transporteur attend que le container soit plein avant de l’expédier. Dans tous les cas, prenez l’assurance qui vous sera proposée, des containers qui tombent à l’eau en cas de tempête ça arrive plus souvent qu’on ne le croit. Vérifiez bien que tout soit inclus dans votre contrat, très souvent les compagnies Françaises sous traitent la partie de la prestation sur le sol Américain, dès lors votre interlocuteur sur place sera différent et n’hésitera pas à tenter de vous facturer quelques prestations complémentaires. Seul un contrôle de votre container par les douanes US peut générer des frais supplémentaires du fait de son immobilisation plus ou moins longue, ce temps de gardiennage vous sera facturé en supplément, c’est la règle. Il est donc important de respecter les consignes du transporteur, pas d’alcool, pas de plantes, pas d’armes ou de munitions… des choses aussi insignifiantes que de la terre sur les roue d’un vélo peuvent poser problème (les germes et bactéries qui se trouvent dans les plantes ou dans la terre ne sont pas les bienvenus aux USA). Si vous êtes amateur de vin et possédez une belle collection de grands crus, sachez qu’il y a des solutions très adaptées pour son transport. Nous pourrons vous conseiller sur ce type de prestations.

camion expatriation

A moins d’être propriétaire d’un véhicule rare ou de collection, il est fortement conseillé de le revendre en France plutôt que de l’importer aux USA. Les coûts sont élevés, les conditions drastiques, sans compter une probable adaptation du véhicule aux normes US. Et puis quel plaisir que de rouler dans un F150, un Chevy ou une Camaro … c’est une partie du mythe et c’est aussi pour cela que vous venez aux USA, non ? Sans oublier que les voitures sont biens moins chères aux USA qu’en France, déjà simplement parce que la TVA est à minima inférieure de 12% suivant les états (8% en Californie) au final ça représente beaucoup d’argent.

Vous avez des animaux de compagnie, ils sont les bienvenue aux USA et ne subissent pas de quarantaine en Californie (à vérifier pour les autres états). Les Américains ne sont pas fous de leurs animaux de compagnie, ils en sont dingues ! les vôtres seront donc très appréciés. Nous pourrons vous indiquer la procédure à suivre, idéalement être à jour des vaccinations au moment du départ, carnet de santé et posséder un passeport délivré par votre vétérinaire pour votre animal. Là encore une assurance peut vous éviter bien des tracas. Si vous venez avec l’Arche de Noé, s’assurez au préalable selon l’état Américain choisi que vous respectez les conditions d’importation d’un animal.

Faites une liste de tous vos contrats en cours, assurances, internet, téléphone, magazines, mutuelle… Pour être certain de ne rien oublier, regardez les montants prélevés sur vos relevés bancaires. Beaucoup de contrats ont des échéances annuelles, il serait dommage de repayer pour une année complète un mois avant votre départ. Vous devez aussi informer le service des Impôts et la Sécurité Sociale de votre départ. Passé 180 jours aux USA vous deviendrez résident fiscal Américain. Attention, si vous continuez de percevoir des revenus professionnels ou fonciers en France, une étude de votre future fiscalité sera nécessaire. Je vous conseille de conserver un compte bancaire ainsi qu’une carte de crédit de type internationale en France, négociez les frais mensuels au plus bas. Utile si vous recevez des remboursements de divers organismes, un chèque de la famille pour des cadeaux de Noel des enfants … et toujours pratique lors de vos retours en France pour visiter vos amis. Les cartes US ont la désagréable manie de ne pas fonctionner partout en France et coutent très chères en cas d’utilisation hors USA (et vice versa).

Et enfin vous et vos enfants. Compte tenu du coût des soins aux USA et des vaccins demandés avant l’inscription dans les écoles par exemple, je vous recommande fortement de faire des checks up complets pour tout le monde avant votre départ. Anticipez, certains soins peuvent prendre du temps, un an voir plus. Et encore plus important, les soins dentaires. Quelque soit votre d’assurance aux USA, les soins dentaires ne sont que très (mais alors très) peu remboursés. Faites donc tous les soins nécessaires avant votre départ. N’oubliez pas non plus de prévenir les écoles de vos enfants et de récupérer un certificat de scolarité, il sera utile pour les inscriptions. Faites un dossier regroupant vos documents les plus importants que vous conserverez toujours avec vous, voir une copie sur clé USB, si tout est dans votre container vous risquez d’attendre plusieurs semaines avant de mettre la main sur le document dont vous avez absolument besoin. Cette liste est bien entendu non exhaustive et doit être adaptée en fonction de chacun.

Gardez à l’esprit que nous sommes là pour vous aider à tout gérer au mieux, c’est notre savoir faire, notre plus !